Apéro poétique

Un peu de poésie en apéro, de 10h30 à 11h30, avec Stéphanie de Roguin...

Stéphanie de Roguin vient de quitter sa familière Genève pour la « lointaine » Lausanne, où elle trouve de nouveaux sujets de reportages. Si cette ancienne professeure de géographie au Cycle de l’Aubépine s’est lancée dans le journalisme il y a peu, Stéphanie cultive la passion des mots et écrit depuis son enfance. En 2014, un deuxième prix à un concours de nouvelles la conforte dans son désir d’écriture. Tout se passe alors plutôt vite !
Le 15 octobre 2016, elle découvre une petite info signalant le concours au Prix littéraire de la Société genevoises des Ecrivain-e-s décerné à un ouvrage de poésie, elle envoie le manuscrit de « Pas le temps de courir » et le 10 décembre – belle surprise - reçoit l’annonce qu’elle est la lauréate du Prix ! Le 13, elle reçoit le Prix offert par la Ville de Genève, destiné notamment à la publication d’un livre. Immédiatement, elle trouve une maison d’édition, les Sables. « Pas le temps de courir » : de très courts poèmes « … orchestrés comme une partition musicale en quatre mouvements, comme une série de constellations… comme un long souffle, à perte d’haleine, à peine ponctué de ci, de là, parcimonieusement d’une petite virgule ou d’un point… Ecriture résolument moderne, sans apprêts, sans chichis, syntaxe hors course… »
Jugez-en vous même, par ces deux extraits du premier chapitre « Vie moderne » :

vite

dents serrées, cravate blanche
ou alors c’est l’inverse

pas de souffle on n’a pas le temps
d’une brise ce serait la gâcher
cette heure sans sommeil

vite
habitudes saccadées
persiste dans le brise-glace
gris ocre c’est le cœur
qui va lâcher

nuit manquante trop de café

On en reparlera de la poètesse Stéphanie de Roguin !